01 août 2016 ~ 0 Commentaire

Sur les pontons, les AirBnB du nautisme font florès

Sur les pontons, les AirBnB du nautisme font florès

David Le Loir est devenu le responsable local du site SamBoat.fr. Il opère de Gâvres à Guidel.Lorient - Publié le 30/07/2016 à 01:36 - David Le Loir est devenu le responsable local du site SamBoat.fr. Il opère de Gâvres à Guidel. Marie CAROF-GADEL.

Les sites de locations de bateaux entre particuliers connaissent leur pleine saison. À Lorient, ils ont même des représentants sur place pour garantir le meilleur service.

De plus en plus de plaisanciers choisissent cette formule, une sorte de AirBnB du nautisme : du voilier au simple semi-rigide, les bateaux peuvent être loués à la journée ou sur plusieurs jours, avec ou sans skipper à bord. Sur les pontons lorientais et autour de la rade, la concurrence fait rage entre les différents sites. SamBoat compte quinze bateaux, Captain’Flit en a sept, ClickandBoat est leader avec quarante-deux annonces proposées à Lorient, juste avant GlobeSailor (32 bateaux). Mais SamBoat et Captain’Flit ont décidé de se démarquer en proposant les services d’un représentant local. C’est là qu’intervient David. « Cela rassure les propriétaires qui ne sont pas obligés d’être présents à chaque fois que leur bateau est loué : on fait la prise en main, on donne les consignes. Je propose aussi un service de conciergerie (49 € la journée pour un bateau de moins de 8 m ; 89 € pour un bateau plus grand. »

Mais le rôle du représentant local offre également plus de sérénité à celui qui loue « Chaque annonce postée doit répondre à toutes les normes de sécurité maritime, affirme David Le Loir. On doit vérifier que le bateau est parfaitement en règle. »

Reste désormais à convaincre les heureux propriétaires de bateaux de faire le choix de la location.« Je laisse des dépliants, je fais le tour des pontons. La formule séduit : un bateau qui ne navigue pas, va pourrir », explique David. Chez Captain Flit, on concède que le marché est plus délicat en Bretagne qu’en Méditerranée « Il y a plus de ports parking, où les bateaux sont là à l’année avec des propriétaires qui habitent loin. En Bretagne, ils habitent plus à proximité, confie Étienne Blondet, un des fondateurs du site basé à Caen. Et la clientèle n’est pas la même : en Méditerranée, je n’ai pas d’annonce pour des bateaux de moins de 40 pieds. En Bretagne, c’est plus varié. »

Se démarquer

À Lorient, la concurrence n’est pas encore acharnée entre les sites même si les loueurs traditionnels ne voient pas nécessairement d’un bon oeil l’arrivée de ce nouveau mode de consommation du nautisme. « C’est une tendance que l’on voit dans plein de secteurs : l’utilisation passe désormais avant la possession, tranche Etienne Blondet. Certains redoutent notre concurrence, mais c’est plus dur à La Trinité-sur-Mer qu’à Lorient. On est moins en vase clos dans la rade. »

David Le Loir a bien l’intention de se démarquer avec SamBoat. « Il existe des formules avec simplement une nuit à quai : le bateau est aussi un mode d’hébergement alternatif. Cela peut être une solution pour les gens qui cherchent à se loger pendant le Festival interceltique ! »

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Dancemodernejazz |
Sportif92 |
SEMELLE TERVAISE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hoodadmoattar
| Club Shell Rugby
| Tennis Club de Châtillon su...